Rafa Esparza: je n’ai jamais été ici avant
Réception d’ouverture: Mercredi 8 juillet 2015, 19h – 22H
Dates de l’exposition: 9 Juin – 13 septembre 2015

PROGRAMMES CONNEXES
26 Août – Performance de Dorian Wood
11-13 septembre – Resonant Forms, une série de performances d’un week-end mettant en vedette Simon Scott, Bethan Parkes, Lawrence English, Allesandro Cortini, Raquel Gutiérrez avec Adam Garcia, Nikki Darling, Sebastian Hernandez, Patricio Morales et Rafa Esparza, entre autres. En collaboration avec VOLUME – calendrier à afficher sous peu.

Pour sa résidence d’été à LACE, l’artiste basé à Los Angeles Rafa Esparza transforme l’architecture de la galerie en un espace dépourvu de coins, unifié par la courbe, et fait de matière brune dans lequel une idée, un mouvement, une conversation peuvent prendre forme.

Avec l’aide de son père et des membres de sa famille élargie, Esparza produira 5 000 briques d’adobe qui seront transportées dans la DENTELLE et utilisées pour construire une structure elliptique en adobe sur plusieurs semaines. La construction en briques d’adobe a une signification à la fois personnelle et culturelle pour Esparza. En plus de servir de symbole pour le travail de la famille Esparza, adobe met en évidence une histoire de travail, de terre et de pauvreté.

La conception vernaculaire et les ressources disponibles pour les bâtiments en adobe évoquent des pratiques architecturales construites par les propriétaires et la communauté qui utilisent les connaissances héritées et les technologies habituelles. Privilégiant l’utilité à l’esthétique, la construction en pisé reflète souvent les besoins environnementaux et culturels locaux. Au sein du projet — et en entrant dans la galerie — adobe sert à interroger les systèmes de valeurs établis de l’espace d’exposition.

Intitulée i have never been here before, la résidence d’été d’Esparza se penche sur l’espace imaginé et rend le processus de construction visible pour le public. La construction en pisé et l’effort commun inhérent à la pratique recoupent diverses histoires et économies au sein de la galerie. À travers cette rencontre, le projet interroge la forme du pouvoir, la matière et les méthodes de représentation, et l’accessibilité de la place pour certains corps par rapport à d’autres.

Esparza et sa famille commenceront la construction le 9 juillet et travailleront pendant les heures de la galerie de DENTELLE, du mercredi au dimanche de midi à 18h. En raison de la nature flexible de la résidence, la présence de l’artiste ne peut être garantie pendant toutes les heures de la galerie. Après son achèvement, la structure en adobe de LACE servira de plate-forme pour les œuvres de performance de Rafa Esparza et d’artistes invités.

Lisez l’article du L.A. Times sur le projet de Rafa ici.

Commissaire : Shoghig Halajian, directeur adjoint de LACE.

À PROPOS DE L’ARTISTE
Rafa Esparza est un artiste multidisciplinaire qui est né, a grandi et vit actuellement à Los Angeles. Ses intérêts pour l’histoire, les récits personnels et la parenté sont tissés dans les œuvres d’Esparza. Il s’inspire de son propre rapport à la colonisation et des généalogies perturbées qui en découlent. Utilisant le spectacle vivant comme sa principale forme d’enquête, Esparza utilise la spécificité du site, la matérialité, la mémoire et la (non) documentation comme principaux outils pour interroger et critiquer les idéologies, les structures de pouvoir et les binaires qui problématisent le processus de « survie » des récits historicisés et les environnements dans lesquels les gens sont laissés pour naviguer et socialiser.

Esparza a joué dans une variété d’espaces, notamment AIDS Project Los Angeles, Highways Performance Space, REDCAT, Human Resources, SOMArts, Vincent Price Museum, LACE et divers sites publics à travers Los Angeles. Il est récipiendaire d’une bourse pour artistes visuels de la California Community Foundation pour artistes émergents en 2014, d’une bourse Art Matters en 2014 et d’une bourse pour artistes émergents de la Fondation Rema Hort Mann en 2015.

En savoir plus sur le travail de Rafa Esparza sur KCET Artbound.

SOUTIEN
Ce projet est rendu possible grâce à une subvention de la Ville de Los Angeles, du Département des Affaires culturelles et de la Fondation Andy Warhol.

Les briques en adobe produites par Esparza pour cette pièce ont été fabriquées dans le cadre du projet Bowtie, une collaboration entre Clockshop et California State Parks. Pour plus d’informations sur le projet Bowtie, veuillez consulter www.clockshop.org/thebowtieproject .