Habituellement, l’objectif du développement urbain est de créer des zones centralisées prospères qui offrent des opportunités d’emploi et de logement tout en réduisant les besoins de navettage. Le développement urbain donne également accès à des divertissements locaux et à un sentiment de communauté. D’autre part, la centralisation causée par le développement urbain peut augmenter la congestion routière et le bruit, entraîner des taux de criminalité plus élevés et forcer les résidents les plus pauvres à quitter leur domicile. Et lorsqu’il échoue, le développement urbain peut entraîner un délabrement urbain, un phénomène par lequel une partie d’une ville tombe en ruine.

Tip

Le développement urbain peut apporter de nouvelles affaires et donner vie aux entreprises existantes. Alors que certaines initiatives donnent la priorité à la restauration des bâtiments anciens et à l’intégration des options de logement, d’autres tendent à priver les locataires de leurs droits et à promouvoir la criminalité. En matière de transport, le développement urbain positionne les entreprises à proximité les unes des autres afin que les résidents puissent marcher, mais l’augmentation de la population entraîne également une congestion.

Économie urbaine

Le développement des zones urbaines se traduit souvent par un afflux de nouvelles entreprises et une fréquentation accrue des établissements existants. Les entreprises suivent la croissance démographique, en particulier dans les zones urbaines. Par exemple, si une entreprise construit ou rénove une structure qui abrite un grand nombre d’employés, cela peut encourager de nouveaux restaurants à s’installer dans la région pour nourrir les employés de l’entreprise. Le succès de ces restaurants encourage alors d’autres types d’entreprises, telles que les nettoyeurs à sec, un atelier de réparation automobile, une épicerie et une pharmacie, à envisager de déménager à cet endroit. En conséquence, l’économie de la ville se développe.

Considérations relatives au transport

D’une part, le fait de placer plusieurs entreprises au même endroit crée un environnement piétonnier et réduit le besoin de voitures. Par rapport aux zones rurales et aux banlieues, où la distance empêche souvent de marcher d’un endroit à l’autre, le développement urbain positionne les entreprises à proximité les unes des autres. Cependant, des villes comme New York sont célèbres pour le trafic pare-chocs à pare-chocs, car trop de gens se pressent dans les petites zones urbaines crée des embouteillages. Les transports en commun jouent un rôle majeur dans le succès de nombreuses zones de développement urbain.

Restauration de bâtiments

Restaurer des bâtiments en ruine ou abandonnés et ajouter de nouvelles structures peut donner vie à ce qui était autrefois une zone morte et vide. Les bâtiments abandonnés offrent des environnements propices à des activités criminelles, telles que la consommation de drogues. Si la criminalité n’est pas suffisamment contenue, les consommateurs ne visiteront pas ces zones urbaines et les propriétaires d’entreprises fermeront boutique et déménageront dans des zones plus sûres en banlieue. Cet exode est un facteur moteur de la décadence urbaine.

Logements résidentiels

Dans certains cas, le développement urbain prive les locataires de leur logement. Il s’agit souvent de résidents à faible revenu contraints de déménager à un autre endroit en raison de la inflation des prix ou de la fermeture d’immeubles d’habitation. De nombreux locataires déplacés trouvent que le nouvel emplacement ne fournit pas le transport pratique dont ils bénéficiaient autrefois. D’autre part, certains programmes de développement urbain comprennent la reconstruction de logements à faible revenu existants et leur intégration à des logements à revenu intermédiaire. Bien sûr, les zones urbaines sont des emplacements de choix pour le logement et sont généralement plus chères que le logement dans une zone rurale ou suburbaine.

Qualité de vie

La qualité de vie fournie par le développement urbain varie d’une personne à l’autre. Par exemple, certains citadins apprécient l’excitation de la vie urbaine et vivent à proximité des magasins, des musées et des bars. Ils peuvent également apprécier la variété de personnes avec lesquelles ils entrent régulièrement en contact. Cependant, d’autres résidents peuvent assimiler la vie en ville au bruit, à la criminalité et au chaos et préfèrent l’expansion de la vie en banlieue.